Les activités socio-judiciaires

Initié principalement au début des années 1980, le secteur socio-judiciaire se définit comme un champ qui prend en compte les personnes majeures auteurs de faits infractionnels mais aussi les personnes victimes qui ont subi les actes et conséquences de tels faits. Depuis le 1er janvier 2015, l’association REALISE a repris les activités de l’association ANNE lesquelles sont regroupées au sein du Service Socio Judiciaire ANNE. Pour mémoire, le suivi des personnes victimes est assuré par une autre association dénommée Grand Nancy Aide aux Victimes.

Le S.S.J.A. s’inscrit dans son action dans l’évolution des politiques pénales et répond à une double démarche concomitante:
• répondre aux demandes des magistrats dans le cadre des procédures pénales,
• accompagner des personnes auteurs de faits contraires à la loi.

Le service Socio Judiciaire ANNE de REALISE a pour ambition de :
• Promouvoir le développement des alternatives aux poursuites à la détention ;
• Prévenir la délinquance et la récidive ;
• Favoriser l’individualisation de la réponse judiciaire ;
• Contribuer à la résolution des conflits ;
• Initier et mettre en oeuvre toute mesure nouvelle répondant à l’évolution du contexte socio-judiciaire.

L’action socio judiciaire prend en compte les différents aspects d’une dimension personnelle, familiale, sociale, professionnelle, économique d’un individu. Ils s’articulent à un moment donné avec une dimension judiciaire et pénale. Le travail d’accompagnement ou d’investigation (enquête sociale rapide, enquête de personnalité) mis en oeuvre par le SSAJ au bénéfice d’une personne
auteur se réalise avec :
• La conviction que les personnes inscrites dans leur propre histoire, peuvent être accompagnées en vue d’amorcer un changement dans leur parcours et ainsi, ont capacité à évoluer
• L’engagement à les reconnaître et les inscrire comme sujets de droit.
• Le souci constant de centrer les pratiques professionnelles sur la personne, dans le respect de la mission judiciaire, avec tolérance et sans jugement
• Humilité, respect de la dignité des personnes et prise de conscience des risques relatifs au fait d’occuper la place haute dans la relation.

ETABLISSEMENT CONCERNE :